Origine du Dogue de Bordeaux

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Apparition au Vème siècle

L’origine du Dogue de Bordeaux est assez floue et construite à partir de nombreuses hypothèses.

Le Dogue de Bordeaux est un des plus anciens chiens français.

 

Sa première référence remonte au 5ème siècle lors des grandes invasions dans le sud-ouest de la France.

Il semblerait ainsi que ce chient ait été ramené en France, par des peuples nomades venant d’Asie : les Alains ou les Huns.

Ces peuples d’Asie centrale utilisaient des chiens pour les accompagner au combat durant leur campagne militaire. C’est notamment grâce à ces peuples asiatiques que la race de chien Alano español fut introduite en Espagne.

 

Le Dogue de Bordeaux du Vème siècle n’a plus rien à voir avec celui que l’on peut connaitre aujourd’hui. En effet, il a subi de nombreux croisements avec d’autres races déjà existantes dans la région.

 

En 1863 a eu lieu la première exposition canine en France. A cette date, seules 3 types de « Dogue » était reconnu :

–          Dogue Parisien

–          Dogue Toulousain

–          Dogue Bordelais

 

Officialisation du Dogue de Bordeaux

 

Officiellement, le Dogue de Bordeaux n’a véritablement été reconnu qu’en 1926. Les 2 guerres mondiales ont failli avoir raison de cette race de chien qui a failli disparaitre après 1945.

Néanmoins, le professeur Raymond Triquet a réussi à sauver de la disparition, cette race de chien molossoïde. En 1972, le professeur français a lutté d’arrache-pied pour faire connaitre la race et faciliter la reprise des élevages. Ce travail a porté ses fruits puisque le Dogue de Bordeaux est, depuis, devenu un chien mondialement connu qui voit des amateurs venir chaque année en France pour participer à la Nationale d’Elevage.