Epilepsie canine

[Total : 1    Moyenne : 1/5]

Comme l’homme, le chien peut-être sujet à des crises d’épilepsie.

L’épilepsie canine chez le Dogue de Bordeaux

Cette maladie neurologique est la conséquence d’une activité électrique excessive dans le cerveau.

Des études montrent que l’épilepsie canine touche environ 5% de la population.
Ce chiffre varie fortement d’une race à une autre. Les Dogues de Bordeaux sont ainsi particulièrement sujets à ces crises compulsives répétées.

 

Une crise d’épilepsie se déroule en trois phases plus ou moins visibles :

 

  • Phase 1: Changement de comportement du Dogue de Bordeaux avant la crise

Cette phase, annonciatrice d’une prochaine crise d’épilepsie correspond à des modifications du comportement de votre chien :

– modification de mouvement (déambulation, léchage des babines…)

– modification liée aux fonctions corporelles (salivation, miction, vomissements…)

– modification liée au niveau d’anxiété (demandes d’attention, pleurs, aboiements excessifs, fuite…)

 

 

  • Phase 2 : La crise convulsive

La 2ème phase constitue le cœur de la crise d’épilepsie.

Elle se manifeste par la présence de spasmes et de convulsions.

Le rythme cardiaque s’accélère et la langue des chiens peut parfois devenir bleue.

 

  • Phase 3 : La phase post-convulsive

Lorsque la crise de convulsion est terminée, le dogue de Bordeaux peut rester couché au sol un moment sans bouger avant d’essayer de se relever.

Suite à la crise, le chien peut avoir, durant plusieurs jours/semaines, des comportements inhabituelles tels que :

  • Désorientation
  • Une désorganisation alimentaire
  • Une activité intestinale incontrôlée
  • Des fuites urinaires
  • Une déficience musculaire
  • Une cécité temporaire